Le Ghana invite les descendants d’esclaves et sa diaspora à « rentrer à la maison »

Accra facebook Twitter Le fort de Cape Coast (Ghana), important lieu de la traite négrière, le 4 février 2008. Accra – Sicley Williams s’est décidée à sauter le pas, fatiguée par l’ambiance "toxique" de la politique américaine depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir: en 2017, cette Afro-Américaine a […]

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *